Les "coûts de frottements" salariaux entre le coût du collaborateur pour une entreprise et le net récupéré par le bénéficiaire sont de deux ordres: sociaux (± 48%) et fiscaux (de 0 à 19%). C'est donc à la source, sur les prélèvements sociaux qu'il est, et de très loin, le plus efficace d'agir. Bien utilisés, les outils d'optimisation salariale peuvent permettre d'améliorer de manière très importante les packages de rémunérations sans modifier le budget alloué. A titre d'exemple, une entreprise ayant un budget total de 90 000€ (60 800€ brut) à accorder à un collaborateur peut améliorer le package de ce dernier jusqu'à 30% en utilisant bien les outils disponibles.

Nous participons à la mise en place de politique de rémunération aussi bien dans l'optique de l'optimiser financièrement que de modifier sa structure afin de la rendre plus motivante.

Indépendants, nous serons capables de mettre en concurrence les différents prestataires afin de faire baisser vos charges. Nous vous accompagnerons dans la mise en place de l'intéressement, de la participation au sein de votre société afin d'optimiser sa place pour transformer "une contrainte" en avantage concurrentiel. Cet avantage est reconnu comme améliorant le sentiment d'appartenance et la motivation des cadres. Toutefois, sa mise en place nécessite une étude précise car il sera quasiment impossible de modifier les conditions après mise en place.


Nous serons capables de vous proposer des scénarii précis et détaillés qui vous permettront de manager véritablement les rémunérations.

     

Partenaire de la société FACTORIELLES, leader dans la protection sociale, nous intégrons dans notre analyse, votre situation personnelle. Ayant toujours pour ambition d'avoir une vision stratégique de notre mission, nous serons capables de vous proposer les changements nécessaires afin d'optimiser votre situation et celle de vos proches...
Notre objectif sera triple: augmenter votre revenu disponible et réduire le frottement social et fiscal, ménager des garanties de prévoyance et pour votre famille, améliorer vos droits à la retraite. Cette approche est novatrice car elle complète les approches parcellaires des experts comptables, assureurs, et gestionnaires de patrimoine. Nous évoquerons l'ensemble des problématiques, dont la succession de votre entreprise si nécessaire.


“Gagner de l'argent commence par bien savoir ne pas le dépenser...”


Contactez-Nous

1er septembre 2010

Le statut de TNS
Longtemps considéré comme un statut peu enviable car offrant des garanties largement inférieures à celles du statut de salarié, le TNS a peu à peu été abandonné par les dirigeants. Toutefois, cette situation a largement changé et le TNS offre de véritables opportunités au dirigeant pour améliorer leur rémunération tout en ayant de meilleures garanties que les salariés...

Lire la suite...

24 décembre 2009

La loi de finance de la sécurité sociale : le déséquilibre continu

 

Une fois de plus, le législateur passe à coté de l'opportunité de réduire le déficit. Toutefois, certaines évolutions inquiétantes sont à noter: à titre d'exemple, le forfait social est doublé passant de 2% à 4% et son assiette est élargie à l'intéressement, la participation et les jetons de présence. De plus, les plus values mobilières sont maintenant soumises aux prélèvements sociaux dès le premier euro. Les assurances-vie sont elles aussi soumises à cette instabilité fiscale: les prélèvements sociaux seront à payer même en cas de dénouement lié au décès de l'assuré. Enfin le régime de la CIPAV est mis en danger par la modification de durée de couverture des auto-entrepreneurs ne réalisant aucun chiffre d'affaires. On estime le surcoût à 150 millions d'euros.

Le texte de la loi n°2009-1646 du 24 décembre 2009 de financement de la sécurité sociale pour 2010.

Lire la suite...